D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres

Certains sont d’or


Brantôme (1539-1614) Vie des Dames Galantes

Premier discours

« J’ai cogneu un tres-grand seigneur qui, un matin, voulant aller à la chasse, et ses gentilshommes l’estant venu trouver à son lever, ainsi qu’on le chaussoit, et avoit sa femme couchée près de luy, et qui lui tenait son cas en pleine main, il leva si promptement la couverture qu’elle n’eut loisir de lever la main où elle estoit posé, que l’on l’y vit à l’aise et la moitié de son corps ; et en se riant, il dit à ces messieurs qui estoyent présents  : « Et bien, Messieurs, ne vous ai-je pas fait voir choses et autres de ma femme ? » Laquelle fut si depite de ce trait qu’elle luy en voulut un mal extreme, et mesme pour la surprise de cette main ; et, possible, depuis elle le lui rendit bien. »


Gabriel Bataille (1575-1630)

Un satyre cornu
Ce badin toutefois eut si peu de courage
qu’elle sortit du bois avec son pucelage.
Non, ne lui coupez pas, laissez-lui son pauvre cas.

Jean de la Fontaine (1621-1695)

Janot et Catin
[...]
Telle censure
Ne fut si sure
Qu’elle esperoit :
De ma fressure
Dame luxure
Ja s’emparoit.
En tel détroit
Mon cas estoit,
Que je quis meilleure aventure :
Catin ce jeu point n’entendoit
Mieux attaquoit, mieux défendoit ;
Dont je souffris peine très dure.
[...]
Cre : 03 sep 2003 - Maj : 11 aou 2017

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 11/08/2017-09:21:06,68