D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres


D.A.F. de Sade (1740-1814) La Philosophie dans le Boudoir (suite - Septieme dialogue)

Septième Dialogue

Dolmancé (D), Le Chevalier de Mirvel (Ch), Augustin (Aug), Eugénie (Eu), Madame de Saint-Ange (S-A) Madame de Mistival (Mist)

Mist, à Mme de Saint-Ange : Je vous prie de m’excuser, madame, si j’arrive chez vous sans vous prévenir ; mais on dit que ma fille y est, et, comme son âge ne permet pas encore qu’elle aille seule, je vous prie, madame, de vouloir bien me la rendre et de ne pas désapprouver ma démarche.

S-A : Cette démarche est des plus impolies, madame ; on dirait, à vous entendre, que votre fille est en mauvaises mains.

Mist : Ma foi ! S’il faut en juger par l’état où je la trouve, elle, vous et votre compagnie, madame, je crois que je n’ai pas grand tort de la juger fort mal ici.

D : Ce début est impertinent, madame, et, sans connaître précisément des degrés de liaison qui existent entre Mme de Saint-Ange et vous, je ne vous cache pas qu’à sa place je vous aurais déjà fait jeter par les fenêtres.

Mist : Qu’appelez-vous jeter par les fenêtres ? Apprenez, monsieur, qu’on n’y jette pas une femme comme moi ! J’ignore qui vous êtes, mais aux propos que vous tenez, à l’état dans lequel vous voilà, il est aisé de juger vos mœurs. Eugénie, suivez-moi !

Eu : Je vous demande pardon, madame, mais je ne puis avoir cet honneur.

Mist : Quoi ! ma fille me résiste !

D : Elle vous désobéit formellement même, comme vous le voyez, madame. Croyez-moi, ne souffrez point cela. Voulez-vous que j’envoie chercher des verges pour corriger cette enfant indocile ?

Eu : J’aurais bien peur, s’il en venait, qu’elles ne servissent plutôt à madame qu’à moi !

Mist : L’impertinente créature !

D, s’approchant de Mme de Mistival : Doucement, mon cœur, point d’invectives ici ; nous protégeons tous Eugénie, et vous pourriez vous repentir de vos vivacités avec elle.

Mist : Quoi ! ma fille me désobéirai et je ne pourrai pas lui faire sentir les droits que j’ai sur elle !

D : Et quels sont-ils, ces droits, je vous prie madame ? Vous flattez-vous de leur légitimité ? Quand M. de Mistival, ou je ne sais qui, vous lança dans le vagin les gouttes de foutre qui firent éclore Eugénie, l’aviez-vous en vue pour lors ? Non, n’est-ce pas ? Eh bien, quel gré voulez-vous qu’elle vous sache aujourd’hui pour avoir déchargé quand on foutait votre vilain con ? Apprenez, madame, qu’il n’est rien de plus illusoire que les sentiments du père ou de la mère pour les enfants, et de ceux-ci pour les auteurs de leurs jours. Rien ne fonde, rien n’établit de pareils sentiments, en usage ici, détestés là, puisqu’il est des pays où les parents tuent leurs enfants, d’autres où ceux-ci égorgent ceux de qui ils tiennent la vie.

Cre : 30 juin 2003 - Maj : 13 aou 2011

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 22/04/2017-08:53:25,57