D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres


D.A.F. de Sade (1740-1814) La Philosophie dans le Boudoir (suite - Sixieme dialogue)

Eu, à Dolmancé : Les remplir ?… les outrepasser, mon cher !… Ah ! que la terre s’effondre sous moi si vous me voyez faiblir, quelles que soient les horreurs auxquelles vous condamniez cette gueuse !… Cher ami, charge-toi de diriger tout cela, je t’en prie.

D : Laissez faire votre amie et moi ; obéissez seulement, vous autres, c’est tout ce que nous vous demandons… Ah ! l’insolente créature ! Je n’ai jamais rien vu de semblable !…

S-A : C’est d’un maladroit !… Eh bien, nous remettons-nous un peu plus décemment pour la recevoir ?

D : Au contraire ; il faut que rien, dès qu’elle entrera, ne puisse l’empêcher d’être sûre de la manière dont nous faisons passer le temps à sa fille. Soyons tous dans le plus grand désordre.

S-A : J’entends du bruit ; c’est elle. Allons, courage, Eugénie ! rappelle-toi bien nos principes… Ah ! sacredieu ! la délicieuse scène !…

Cre : 30 juin 2003 - Maj : 13 aou 2011

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 22/04/2017-08:53:25,57