D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres

C’était compter sans…

Brunetière — Le droit de réponse
« C’était compter sans la loi dont il invoquait le bénéfice. Dans un débat où il ne s’agissait que de M. Lemaître et de lui, il avait eu le tort de mettre des tiers en cause, et, pour absolu que soit le « droit de réponse », il avait oublié que, comme de tous les droits, l’exercice en est pourtant quelquefois limité par l’existence du droit des autres. » [Revue des Deux Mondes, t.145, 1898]
J.-B. Jeangène Vilmer, Sade moraliste, Droz
« Contre la machine judiciaire, le clan Sade doit désormais compter sans Mme de Montreuil… » [Sade sous la Justice Royale / Des délits et des peines dans la vie de Sade — L’ordre établi]
Giono — Virgile
« Il était trop fidèle dans ses amours pour que le capitaine soit obligé de compter avec sa clairvoyance. » [p.59 éd. Buchet Chastel, 2016]
André Suarès à Paul Claudel— Correspondance
« Il faut y faire son oreille. Et c’est moins pour la rendre sensible à la volupté, que pour l’assouplir à ne plus entendre ce qui la choque, et même à compter sans elle. » [sur les quatuors de Beethoven, lettre du 11 mars 1911]
Cre : 12 avr 2017

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 25/04/2017-17:29:38,83