D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Les belles lettres


D.A.F. de Sade (1740-1814) La Philosophie dans le Boudoir (suite - Septieme dialogue)

Les lois de l’humanité, ajoute-t-il, sont violées par les fadaises que nous nous permettons ! Retiens donc une fois pour toutes, homme simple et pusillanime, que ce que les sots appellent l’humanité n’est qu’une faiblesse née de la crainte et de l’égoîsme ; que cette chimérique vertu, n’enchaînant que les hommes faibles, est inconnue de ceux dont le stoîcisme, le courage et la philosophie forment le caractère. Agis donc, chevalier, agis donc sans rien craindre ; nous pulvériserions cette catin qu’il n’y aurait pas encore le soupçon d’un crime. Les crimes sont impossibles à l’homme. La nature, en lui inculquant l’irrésistible désir d’en commettre, sut prudemment éloigner d’eux les actions qui pouvaient déranger ses lois. Va, sois sûr, mon ami, que tout le reste est absolument permis et qu’elle n’a pas été absurde au point de nous donner le pouvoir de la troubler ou de la déranger dans sa marche. Aveugles instruments de ses inspirations, nous dictât-elle d’embraser l’univers, le seul crime serait d’y résister, et tous les scélérats de la terre ne sont que les agents de ses caprices… Allons, Eugénie, placez-vous… Mais, que vois-je !… elle pâlit !…

Eu, s’étendant sur sa mère : Moi, pâlir ! Sacredieu ! vous allez bien voir que non ! (L’attitude s’exécute ; Mme de Mistival est toujours en syncope. Quand le chevalier a déchargé, le groupe se rompt.)

D : Quoi ! la garce n’est pas encore revenue ! Des verges ! des verges !… Augustin, va vite me cueillir une poignée d’épines dans le jardin. (En attendant, il la soufflette et lui donne des camouflets.) Oh ! par ma foi, je crains qu’elle ne soit morte : rien ne réussit.

Eu, avec humeur : Morte ! morte ! Quoi ! il faudrait que je portasse le deuil cet été, moi qui ai fait faire de si jolies robes !

S-A, éclatant de rire : Ah ! le petit monstre !…

D, prenant les épines de la main d’Augustin, qui rentre : Nous allons voir l’effet de ce dernier remède. Eugénie, sucez mon vit pendant que je travaille à vous rendre une mère, et qu’Augustin me rende les coups que je vais porter. Je ne serais point fâché, chevalier, de te voir enculer ta sœur : tu te placeras de manière à ce que je puisse te baiser les fesses pendant l’opération.

Ch : Obéissons, puisqu’il n’est aucun moyen de persuader ce scélérat que tout ce qu’il nous fait faire est affreux. (Le tableau s’arrange ; à mesure que Mme de Mistival est fouettée, elle revient à la vie.)

D : Eh bien ! voyez-vous l’effet de mon remède ? Je vous avais bien dit qu’il était sûr.

Mist, ouvrant les yeux : Oh ! ciel ! pourquoi me rappelle-t-on du sein des tombeaux ? Pourquoi me rendre aux horreurs de la vie ?

Cre : 30 juin 2003 - Maj : 13 aou 2011

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 22/04/2017-08:53:25,57