D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Technique photo

Voigtländer Ultron f1:1.7 35mm Aspherical (LTM/M39)

VC Ultron 1:1.7/35mm

Sommaire

Ultron 35 v.1 sur un M7 Ultron 35 v.1 sur un M7
  1. Présentation
  2. Pare-soleil
  3. Appréciations générales
  4. Rendement optique et esthétique
  5. Résumé / English abstract
  6. Quelques images à l'Ultron 35
  7. Comparaison avec d’autres objectifs
  8. Entretien / maintenance
  9. Successeurs de l’Ultron 35 (monture M seulement)
  10. Notes

Présentation

Objectif à grande ouverture de focale 35 mm en monture vissante M39. Fabriqué au Japon par Cosina Voigtländer de 1999 à 2007. A distinguer de la version VM parue en 2015, en monture M, différente notamment en ce qui concerne le bloc optique.

Très souvent utilisé avec une bague d’adaptation pour baïonnette M, il est assez connu des utilisateurs de Leica M, Voigtländer modernes (R2A, R2M, R3A…) et autres récents Zeiss Ikon ZI, Epson RD1 ; voire feus Hexar RF, Minolta CLE… Les raffinés amateurs de boîtiers anciens ne doivent pas le négliger non plus, sachant qu’ils trouveront en cet Ultron un des plus performants objectifs de 35 mm (focale indispensable) pour leur appareil favori [1]. A nous les Barnack, les Canon S ou Nicca / Tower, et bien sûr les Bessa, FED, Zorki ! Ou pourquoi pas un Leotax, un Minolta-35 ? ou encore les Yashica YE, Kardon…

Ultron sur un Leica iiif (viseur SBLOO) VC Ultron 35mm f/1,7, viseur SBLOO

L’allure délicieusement désuète de cet objectif cache un bloc optique très moderne, à formule complexe (apparentée à celle du Konica M-Hexanon 35 mm f/2,0 — ne pas confondre avec l’UC Hexanon, qui descend des W-Nikkor) : 8 éléments (avec une face asphérique) en 6 groupes.

Schema optique ultron 35mm

Longueur : 47,7 mm, diamètre : 55 mm ; poids : 203 g ; filtres M39. Pas si volumineux que ça si on considère par exemple le plus récent (et moins ouvert) Zeiss ZM Biogon f/2 ; d’ailleurs, il faut se rappeler qu’avec f/1,7 on frôle la catégorie des « ultra-lumineux ».


Au premier contact, on apprécie la fabrication « tout métal » : les Voigtländer nippons sont peut-être moins prestigieux que leurs concurrents germaniques, mais on est toujours loin des cadeaux-lessive souvent fournis au consommateur moyen. Le diaphragme a pas moins de 10 lamelles, ce qui est favorable, comme chacun sait, à la douceur du flou dans les zônes hors-netteté (et plus le trou est rond, mieux c’est contre la diffraction).


Pare-soleil / lens shade - lens hood

Le pare-soleil vissant est peu efficace mais, sur un Leica M, gêne quand-même un peu la visée. Accessoirement, il offre l’avantage d’être réversible, ce qui est intéressant pour le transport : on le visse à l’envers sans que cela allonge le moins du monde l’objectif ; il ne reste plus qu’à emboîter son joli bouchon métallique d’origine (ne pas le perdre !).

Cet objectif étant sensible au flare (cf infra), on ne peut que gagner à lui trouver un meilleur pare-soleil. On peu utiliser certains modèles Leica/Leitz tels ceux-ci :

A des prix moins exorbitants que les références précédentes, on trouve aussi des pare-soleil made in China. Le standard de 39 mm ouvre beaucoup de solutions.

Les pare-soleil ajourés (“vented”) sont utiles avec un Leica M, puisqu’ils libèrent la visée. En revanche, sur un Leica vissant (“LTM”), il faut de toute façon un viseur annexe [2]. Dans ce cas un pare-soleil conventionnel peut être utilisé, ce qui est d’autant plus recommandable que, sur nos vénérables « Barnack », les pare-soleil ajourés sont des anachronismes de mauvais goût. Un IROOA (12571) pourra donc faire l’affaire [3].

Pare-soleil IROOA et VC Ultron 35/1,7 (Leica IIIf + viseur SBLOO) Pare-soleil IROOA et VC Ultron 35/1,7 (Leica IIIf + viseur SBLOO)

J’ai essayé le pare-soleil rectangulaire 14474 du Summarit-M. L’efficacité est maximale et ce pare-soleil n’empiète pas dans le viseur… sauf qu’il n’y a pas moyen de le bloquer dans la bonne position, ce qui fait qu’il bascule sans arrêt d’un côté ou de l’autre. Heureusement, on voit tout de suite dans le viseur si quelque-chose cloche…


Appréciations générales

Qualités
Défauts
Repère de montage
Le repère de montage est minuscule et indétectable au toucher, c’est agaçant et peut devenir très gênant en cas de changement d’objectif dans une ambiance sombre ou agitée. Remède : coller une demi-perle en plastique avec une résine ad-hoc.
Distance minimale de mise-au-point
Un peu lointaine : 90cm. A l’usage, cette insuffisance se fait très rarement sentir (peut-être simplement parce que l’utilisateur d’appareil télémétrique est habitué à cette restriction).
Un peu encombrant
Critique à relativiser. Elle vaut surtout pour l’utilisation avec les Leica vissants, ou parce qu’on compare l’Ultron 35 avec des objectifs moins lumineux, comme les Leica Summicron (f/2), Summarit-M et Voigtlander Color-Skopar (f/2,5) d’ailleurs reconnus comme remarquablement compacts (longueur inférieure ou égale à 35 mm).
Qualité de fabrication variable
Des problèmes d’assemblage ont été signalés. Pour ma part je n’ai pas eu à m’en plaindre en près de cinq années. Une méthode simple pour parer l’anomalie est indiquée sur Photo.net. [http://photo.net/bboard/q-and-a-fetch-msg?msg_id=006dyD]
Pas d’ergot de mise-au-point
Là, on entre dans les goûts et les couleurs…

Ci-dessous, avec le pare-soleil standard et un viseur multifocales Imarect VIOOH.


Rendement optique et esthétique

Piqué

A condition d’éviter la pleine ouverture, où les bords sont en baisse (ce qui est a priori indifférent en reportage sur le vif), cet objectif donne des images nettes et contrastées, particulièrement à partir de f/4, l’optimum étant atteint à f/5,6. Les experts classent cette optique à égalité avec le Leica Summicron pré-asphérique.

Caractère et bokeh

Le rendu des zones hors-plan de netteté est plaisant, les nuances sont enregistrées sans sécheresse. L’Ultron 35 est un roi du bokeh : ce jugement est confirmé en le comparant avec un Konica M Hexanon (excellent objectif !).

L’Ultron est loué pour l’étendue des tonalités qu’il restitue, un argument sérieux aux oreilles des amateurs de noir-et-blanc. Ce qui n’empêche que j’aime beaucoup certaines photos couleurs faites avec mon Ultron 35.

Comportement à contre-jour

L’Ultron 35mm a une relative propension au flare (cf la confrontation avec le M-Hexanon). [http://www.dg77.net/photo/leicaM/compar35.htm] Face à de sévères contre-jours, il pourra montrer certaines faiblesses aux grandes ouvertures. Mais on compare là aux meilleures productions contemporaines. L’Ultron dépasse sur ce terrain à-peu-près tout ce qui se faisait antérieurement : comme souvent avec les objectifs Cosina-Voigtländer c’est un meilleur choix que bien des objectifs anciens trop souvent portés au pinacle et surcotés à proportion de la poussière et des moisissures qu’ils contiennent.


Résumé / English abstract

En bref, l’Ultron de 35 mm est un bon objectif f/2,8, doté d’une ouverture de secours de f/1,7 ; avec une relative tendance à pâlir à contre-jour.

Aux diaphragmes moyens, il procure d’excellents résultats : cette optique est peut-être la perle cachée de la gamme Voigtländer.

VC Ultron 1:1.7/35mm aspherical is a fine f/2,8 lens, with an f/1.7 emergency fast aperture (where it is a bit soft in the corners). It is sharp but with smooth rendering, giving beautiful pictures in colour as well as B&W. Out-of-focus zones are pleasant, softly blurred without harsh mixing of lines. It has a reputation to be flare sensitive, but it is said only relatively to the most modern state-of-the art lenses. Tested against an Hexar AF's 35mm/2.0 Hexanon, it was near impossible to show differences (only slightly warmer colours in the shadow).


Quelques images à l'Ultron 35

Vite faite la photo souvenir, avec le Leica toujours prêt à servir. Les sujets enneigés montrent souvent de forts écarts de valeur entre les parties claires et sombres. Sur cette photo la perception du grain de la neige n’empêche pas d’avoir des détails dans les ombres.

Balcon enneigé

Une de ces photos qui me font apprécier la couleur avec l’Ultron. Noter le modelé des visages et les détails visibles sur les robes blanches, ainsi que le bokeh (caractère des zones floues, estompage des détails sans hachures ou multiplication de lignes).

Demoiselles d'honneur

Ne jamais oublier : on photographie les enfants en se mettant à leur hauteur. Sur ce thème, voir aussi des photo prises avec le M-Hexanon (Konica) 35/2,0 [http://www.dg77.net/photo/leicaM/hexanon35.htm#kid].Photo faite à une distance proche du minimum de 90 cm. Quoique cela paraisse un peu limitatif, je ne me souviens pas m’être senti handicapé en ces circonstances.

Par rapport au 50, le 35 mm se prête bien à la prise de vue « sur le vif » ; mais il amène à se rapprocher du sujet, ce qui a pour contrepartie l’élargissement de la vue sur un décor plus panoramique. En situation de reportage, il faut agir vite, une difficulté sera souvent de se placer sous un angle où l’arrière-plan n'est pas trop envahissant ni perturbant. Ici on s’est déplacé latéralement pour que la camionette masque des éléments confus et sans intérêt.

Ci-dessous, image faite avec une fine pellicule noir et blanc Kodak TMax 100 (TMX). La combinaison de cette émulsion et des capacités de l’Ultron ont donné un tirage à la belle gamme de gris.

En revanche des éléments indésirables (surtout à gauche) affaiblissent l’intérêt de cette image et illustrent la limitation d’une focale semi grand-angle, signalée dans l’illustration précédente. Un objectif de 50 mm aurait amené à se placer un peu plus loin et à mieux serrer le sujet, avec moins de débordements au niveau de l’arrière-plan.

Brouette

Eclairage ambiant limité. Pellicule 400 ISO Fujicolor. Par rapport au 50 mm, le 35 donne un peu plus de marge pour photographier avec précision un sujet proche.

Classé souvent dans la catégorie « grands angles », le 35mm permet quand même d’obtenir à une distance suffisamment courte des zônes floues bien marquées. Cette photo prise à 90 cm et f/2,8 donne une idée du bokeh rendu par l’Ultron 35mm. Diapositive Velvia 50 ISO, flash.

Matiere Contact Lyon 2008

Situation périlleuse : photo au flash en face d’un grand miroir. L’éclair est visible dans l’angle. Malgré sa réputation de relative sensibilité au flare, l’Ultron a bien surmonté l’épreuve. (Diapositive Velvia 50 ISO). Le diaphragme était à f/2,8 ou f/4,0.

Famille française début XXIe siè

Comparaison avec d’autres objectifs

Confrontation avec l’Hexar AF

J'ai effectué une série de prises de vue en parallèle avec l’Hexanon 35/2,0 de mon Hexar AF, objectif loué par ses utilisateurs. Les tests ont été mené avec de l’Ekta 100, dans différentes conditions (feuillage proche à contre jour, objet mince se détachant sur le ciel avec rayons solaires effleurant la lentille frontale, pelouse et pavés à une douzaine de mètres…). La conclusion est qu’il est très difficile de trouver des différences (à part une légère dominante chaude dans les ombres…).

Confrontation avec le Konica M-Hexanon

Voir la page consacrée à ce comparatif. [http://www.dg77.net/photo/leicaM39/compar35.htm]


Entretien / maintenance

Alignement de l’infini
Cf http://ferider.smugmug.com/Technical/Lenses/CV-Lens-adjustment/1975455_j4bbWh#!i=100603971&k=sfQqg
Apparition de jeu à l’avant
Cf Photo.net. [http://photo.net/bboard/q-and-a-fetch-msg?msg_id=006dyD]

Successeurs de l’Ultron 35 (monture M seulement)

Nokton Classic / SC f/1,4

L’Ultron à monture vissante M39 fut discontinué en 2007. Lui succéda en 2008 un Nokton Classic 35mm/1,4 en monture Leica M contemporaine. Ce nouvel objectif était à la fois petit, très lumineux et de prix abordable : trois qualités qu’en principe on ne trouve jamais réunies. Outre son ouverture de 1:1.4, il se distingue en effet par son excellente compacité : à peine 29 mm de long ! La formule optique (8 éléments en 6 groupes) est un double Gauss dont chaque partie est augmentée d’une mince lentille convergente près du centre optique (à l’instar du premier Leitz Summicron — cf la page sur les objectifs ultra-lumineux [http://www.dg77.net/photo/tech/fastvarg.htm#planar35]). Le rendu plutôt « doux » de cet objectif se caractérise aussi par un bokeh fort ingrat si l’on considère les exemples visibles sur la Toile. Par ailleurs il fait montre d’une forte distorsion qui indique que sa conception a obligé à beaucoup de compromis pour atteindre (difficilement semble-t-il) son attrayante luminosité.

Ce Voigtländer Nokton 35/1,4 existe en deux moutures : la version normale, à traîtement antireflet multicouche, et le Nokton SC (single coated) à traîtement monocouche, donnant des images au contraste réduit, pour un rendu « vintage ».

Même en version multicouche, cet objectif ne saurait rivaliser avec le contraste et la netteté impitoyable d’un Leica Summilux ASPH. Néanmoins (sans même parler des sordides considérations financières) il pourra intéresser certains photographes :

Nokton f/1,2 aspherical

Si l’encombrement n’est pas le critère premier, il existe une autre option : le Nokton 35 f/1,2 à trois surfaces asphériques de 2003 (voir notre article [http://www.dg77.net/photo/tech/fastasph.htm#nokton3512]) moins performant mais sans équivalent lorsque, dans l’ombre ou les intempéries, le problème est simplement de faire coûte-que-coûte une image. Le Nokton 1.2/35 a fait l’objet d’une révision importante en 2011.

Ultron 2015

A l’occasion de la Photokina 2014 fut annoncé un nouveau VM 35 mm F 1,7 Ultron, dont la distribution a commencé dans l’été 2015. C’est un objectif entièrement recalculé pour un « piqué » sans concession. 9 éléments en 7 groupes (au lieu de 8/6 pour la version antérieure). Le label VM signifie qu’on a une baïonnette compatible Leica M au lieu de la monture vissante, comme pour le remplaçant du 50 mm f/1,5 Nokton aspherical. La mise au point mini est avantageuse : 0,50 m (au lieu 0,90 m). Le perfectionnement optique en vue d’une meilleure adaptation aux appareils numériques se paie par un accroissement de taille. Voir les deux modèles côte à côte sur Rangefinderforum [http://www.rangefinderforum.com/forums/showthread.php?t=144673&page=2#post2392426] .

Ultron 35 f/1.7 v2 (2015)

Notes

Cre : 03 dec 2005 - Maj : 11 sep 2015

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 22/04/2017-08:54:58,85