D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Technique photo

Minolta 85mm f:1.7 MD

Très bonne affaire en occasion. Focale agréable avec une visée lumineuse confortable. Rendu très intéressant, bonne qualité générale pour ne pas dire plus.

Pour le calculateur, cette focale à l’angle de champ limité (26°) est plus facile à optimiser qu’un 50 mm (46°). Les six lentilles suffisent pour assurer d’excellentes prestations.

Ce 1.7/85 mm est l’avant-dernier 85 des Minolta M (on laisse de côté le très spécial 85/2,8 Varisoft à flou variable) :

Références :

Ci-dessous : exemples d’utilisations.


New-York, Central Park, mai 1987 ; diapositive Kodachrome 25 (reconnaissable à l’absence de grain). Ce 85 offre des zones floues (dites hors-zone de netteté – Out of focus / OOF – alias bokeh) exceptionnelles. Ici l’arrière-plan semble vu derrière une vitre embuée. Le léger halo qu’on perçoit sur les plaques de la policewoman est l’indice d’aberration sphérique, un « défaut » optique apprécié des vrais connaisseurs. Je ne saurais obliger quiconque à admirer cette photo ; mais ne me rebattez plus les oreilles avec vos Nikkor, Asahi et autres Zuiko !

Minolta MD 85/1.7 @ f/1.7 Minolta MD 85/1.7 @ f/1.7

85mm est réputé focale à portrait par excellence.

Ici, sans flash, au salon du livre 1986 à Lyon : Vladimir Volkoff (1932-2005) — dont la préface au Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durrell m’avait… surpris (salon organisé à l’auditorium Maurice Ravel par Le Figaro).

Pellicule : Tri-X. Scan d’un tirage exécuté sur papier Ilford Baryté par Pierre Aymard, photographe à Lyon.

Ci-dessous, dans les mêmes circonstances (mais négatif scanné directement) : Maurice Schuman (1911-1998), Virgil Gheorghiu (1916-1992 – La 25e heure…), Philippe Bouvard (né en 1929).

Maurice Schuman Virgil Gheorghiu Philippe Bouvard

Le World-Trade-Center depuis le même point de vue que la photo au 24mm [http://www.dg77.net/photo/x500/md24.htm#nyc]. Toujours à la Kodachrome 25.


Fin aout 1989, redescente de la Vallée des Merveilles côté Gordolasque. Le jour baisse, la Kodachrome 25 atteint ses derniers retranchements. Mais avec le 85 à pleine ouverture et 1/60e de seconde, il a été encore possible de photographier ce chamois folâtre.


Seins nus à la plage / Nude breast

Le lendemain, destination Nice, promenade des Anglais, 2000 mètres plus bas. Posé sur quelques galets, le 85 fixe une autre faune, en grand reporter qu’il est.

Le 85 lumineux permet d’assurer en photo de sport. Ici, en couleur (Kodachrome 200), dans la grisaille de Stuttgart (Championnats d’Europe d’Athlétisme 1986).

Stuttgart 1986, objectif 85mm

Photo de sport, suite. En noir et blanc : la grisaille de Neuchatel 23 mars 1986, les connaisseurs auront reconnu entre autres Alberto Cova.

Neuchatel, Alberto Cova, objectif 85mm

Toujours sur le même thème, voir par exemple une autre série au 85, cette fois dans la grisaille de New-York : 10km Dames [http://www.dg77.net/marche/photo/nyc871.htm], 20km Messieurs [http://www.dg77.net/marche/photo/nyc872.htm], 50km Messieurs [http://www.dg77.net/marche/photo/nyc875.htm].


Photo de sport en salle : en indoor, le 85 ultra-lumineux est un must. 25 janvier 1986, Liévin, Championnats de France d’athlétisme en salle. Trio de tête : Jean-Marie Neff, Dominique Guebey, Martial Fesselier. Je vais perdre 10 secondes dans les 200 derniers mètres, allez y comprendre quelque-chose.

Photo Catherine Chave Indoor racewalking, Catherine Chave photograph
Cre : 21 aou 2005 - Maj : 22 fev 2014

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 21/04/2017-14:32:36,89