D o m i n i q u e   G u e b e y    J u n g l e      Technique photo

Appareils photo à monture vissante M39.

Accessoires Leitz/Leica Vissant

Sommaire


Pare-soleil ITOOY / 12580

Leitz ITOOY (12580)

1956-1966. Conçu pour les derniers objectifs Elmar 50mm f/3,5 et f/2,8 à monture avant au standard E39. Chez les Leica vissants, cela concerne les ultimes séries d’Elmar (1957-1962). Pour le transport, on peut l’enfiler à rebours sur l’objectif (On utilisera alors le même bouchon arrière 42 mm que l’IROOA).

Grâce à l’adaptateur SOOGZ / 13154, ce pare-soleil peut être utilisé sur les Elmar 50/3.5 antérieurs (monture avant E36).

Ce pare-soleil couronne élégamment et efficacement mon 90/4 M-Rokkor. Ceci après un petit travail à la lime sur un filtre UV 40,5 à monture mince qui sert à retenir les ergots de l’ITOOY.

ITOOY sur Minolta 90mm M-Rokkor  Minolta 90mm M-Rokkor et ITOOY

Pour cause de vignettage, inadapté aux objectifs lumineux comme les Summicron et Summitar f/2.0 ; même constat sur le récent Summarit-M f/2,5.

Vignettage avec ITOOY sur un 50mm Summitar à f/8 Vignettage avec ITOOY sur un 50mm Summitar à f/8
Vignettage avec ITOOY sur un 50mm Summarit-M à f/5,6 Vignettage avec ITOOY sur un 50mm Summarit-M à f/5,6

Pare-soleil IROOA / 12571

Leitz IROOA (12571) sur un Ultron 35mm 1.7 (appareil Leica IIIf). Leitz IROOA (12571) sur un Ultron 35mm 1.7

Sortie en 1959. Ce pare-soleil à la norme E39 convient aux Summicron, Summaron et Elmar 50 et 35 mm. L’adaptateur SOOGZ peut évidemment être utilisé pour le montage sur des objectifs plus anciens.

Utilisable inversé pour le transport (ce qui explique la double rangée d’ergots). Utiliser alors son bouchon arrière spécifique (au diam. 42 mm qui le rend utilisable sur d’autres pare-soleil).


Pare-soleil pliants SOOPD & SOOFM

Summitar avec SOOFM (sur un Leica iiiF) SOOFM alias SOOPD

Parfois qualifiés de « porte de grange » (barn door) ces ustensiles un tantinet encombrants horrifieront certains au premier abord ; n’empêche qu’ils offrent la meilleure protection possible aux Summitar et Summicron 5 cm, tout en dispensant d’utiliser un viseur annexe. Voir les commentaires dans la page sur le Summitar.

Récapitulation :


Viseur multifocales Leica Imarect / VIOOH

Fabriqué de 1940 à 1964 avec quelques modifications au fil du temps, mais le principe optique n’a pas varié. Ce viseur donne un cadrage précis pour les focales de 35 à 135 mm. Pour la plupart des versions, les masques concernent les focales 3,5 / 5 / 7,3 / 9 et 13,5 cm. Il a existé des variantes (focale 8,5 au lieu de 7,3 ; 10,5 en plus de 9cm ; ou 12,7 en plus de 13,5). Avec le complément TUVOO (vissé à l’avant), on obtient même le cadrage pour une focale grand-angle de 28 mm. Les collectionneurs apprécieront qu’il existe trois formes d’IMARECT : arrondi, en lyre ou à bords droits ; nous passerons sur les versions Wehrmacht ou cinématographiques.

Si on veut un viseur annexe, on peut se laisser tenter par cet ustensile : il suffit d’un Imarect pour plusieurs objectifs, et ceci avec tout type d’appareil photo muni de la griffe standard [1]. Mais toute médaille a son revers et l’enthousiasme se modère quand on regarde dans l’oculaire : l’image observée est fichtrement réduite, et ce d’autant plus que la focale est longue.

Le VIOOH n’est pas un simple collimateur adaptable, genre « viseur sportif ». Il offre la compensation de parallaxe et un grossissement variable car on peut l’ajuster en fonction de la distance. A la différence du VIDOM (1933-1939) il comporte deux prismes qui assurent le redressement de l’image ; cette complexité explique son volume et sa forme plutôt curieuse.


Ci-dessous, coupe d’un VIOOH muni à l’avant de l’additif pour objectif de 28 mm TUVOO.

D’après J. Lipinski, Miniature & Precision Cameras, Londres 1955. Section

Il s’agit d’un accessoire courant, relativement facile à trouver. Les specimens en circulation donnent souvent une image voilée et imposent un nettoyage interne. Par bonheur et pour une fois, le démontage et surtout le remontage sont aisés [2]. Quelques références sur le sujet :

Ci-dessous un IIIf affublé du VIOOH. Voir aussi la page sur l’objectif Voigtländer-Cosina Ultron 35/1,7 aspherical.



Viseur SBLOO / 12010 pour focale 35mm

Leitz SBLOO (12010) pour objectif 3,5cm

Très conseillé aux adeptes de l’objectif de 35 mm. Certes le VIOOH multifocales précité a quelques avantages, mais un simple coup d’œil dans le SBLOO suffit pour être conquis par le confort de sa visée spacieuse et claire : rien à voir avec le trou de souris de l’Imarect, où l’image s’assombrit du fait de la trajectoire de la lumière dans le système de prismes. De plus, le SBLOO est beau et s’intègre beaucoup mieux au dessus du boîtier que le multifocales, dont l’allure biscornue évoque plutôt un de ces accessoires sortis du concours Lépine.


Viseur SBOOI / 12015 pour focale 50mm

Le viseur pour objectif standard SBOOI s’impose sur un Leica ancien seulement si le pare-soleil empiète par trop dans le viseur intégré au boîtier. Le SBOOI offre le confort du grossisement X1 : on peut viser les deux yeux ouverts.


Notes

Cre : 02 avr 2012 - Maj : 22 mai 2015

A propos de ces pages / about these pages : http://www.dg77.net/about.htm
Gen : 22/04/2017-08:54:58,85